L’exposition Traces du sacré est  l’occasion pour les Spectacles vivants de présenter D'après J.-C. du chorégraphe hollandais Herman Diephuis.

D'APRÃ?S J.-C.
DE HERMAN DIEPHUIS

Conception :
Herman Diephuis

Interprétation :
Julien Gallée-Ferré et Claire Haenni

  • Grand interprète de la danse contemporaine française et fidèle collaborateur de la chorégraphe Mathilde Monnier avec qui il a commencé à travailler en 1984, Herman Diephuis, chorégraphe hollandaise, signe sa première pièce D’après JC. en 2004, suivie de Dalida et Samson en 2005 et de Julie, entre autres en 2007. Inspiré de peintures religieuses de la Renaissance représentant la Vierge Marie et son fils, D’après J-C. revisite avec grâce et humour l’imaginaire du langage des corps. Un homme et une femme en veste de survêtement composent des tableaux vivants avec des gestes et des regards d’une infinie précision. Ils irradient d’une étrange beauté, familière et décalée.

  • Peu à peu, ces postures, décomposées et réinventées sans fin, prennent corps dans l’espace et s’incarnent dans une danse à la fois savante et naïve.
    Herman Diephuis s’explique : « Le retour du beau mouvement est annoncé. La question se pose dès lors : par quel chemin atteindre la beauté du geste. Si nous l’avons perdue et que nous ne pouvons la retrouver en nous-mêmes, devons-nous la chercher ailleurs ? Pour trouver réponse à ces questions, j’ai choisi comme terrain d’investigation l’art de la Renaissance et la pensée qui l’animait, le beau comme une “ formule ” cachée dans les choses qu’il faut s’employer sans relâche

  • à dévoiler. Devant les tableaux et sculptures de la Renaissance italienne, flamande, allemande et française, ceux française, ceux traitant de la vie du Christ se sont imposés d’eux-mêmes et ce sont donc les tableaux religieux qui fondent la dramaturgie de la pièce. Le savoir commun du public quant à ce sujet permet de s’intéresser moins à l’histoire qu’à son interprétation. Le choix des tableaux a induit de nouvelles règles et contraintes, le recours au “bricolage” face à la difficulté de produire des formes et sensations du beau, d’autres questions inédites pour nous. Comment, par exemple, représenter un miracle ? ».

  • En 2003 il travaille avec Xavier Le Roy et Alain Buffard et poursuit au fil des années sa collaboration avec Mathilde Monnier.
    En 2004, il fonde sa compagnie; il crée D’après J.-C. en mai aux Rencontres Chorégraphiques Internationales de Seine-Saint-Denis et Dalila et Samson en novembre 2005 dans le cadre du Festival de Danse de Cannes, et de Julie, entre autres en 2007.En parallèle, il développe des projets de création avec des amateurs et des projets spécifiques pour des musées.

  • Biographie de Claire Haenni


    Née en 1962 et d’origine Suisse, elle reçoit la formation de l’Institut Emile Jacques-Dalcroze de Genève avant de rejoindre à Paris le R.I.D.C. dirigé par Françoise et Dominique Dupuy.
    Depuis 1985, elle a travaillé à Paris pour les chorégraphes Anne-Marie Reynaud (de 1988 à 1990), Jacques Patarozzi (de1989 à 1997), Giuseppe Frigeni (1987), Paco Decina (1996), pour la compagnie Bonté-Mossoux à Bruxelles (de 1989 à 1995) et depuis 1994, elle travaille avec Jérôme Bel. Elle travaille régulièrement avec Herman Diephius et est interprète dans Julie, entre autres.

     

  • Biographie de Julien Gallée-Ferré


    Formé tout d’abord à l’Ecole Nationale Supérieure de Danse de Marseille, puis en danse contemporaine au Conservatoire Supérieur de Lyon, il suit en 2001 la formation Ex.e.r.c.e du Centre Chorégraphique National de Montpellier. Cette même année, il se joint au collectif d’improvisation mené par Patricia Kuypers pour la création de Pièces Détachées.
    Après une reprise de rôle dans Signé, signés de Mathilde Monnier, il participe au projet Les Fables à la Fontaine, étant interprète dans les pièces de Corinne Garcia, Bertrand Davy, Herman Diephuis et Salia Sanou.

  • S’ensuivent des créations, Déroutes et Frères et soeurs de Mathilde Monnier, Love de Loïc Touzé (2003) et une participation aux projets d’Yves-Noël Genod.

  • D'Après J.C.
    de Herman Diephuis
    Coproduction : Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis / La Petite Fabrique / Centre chorégraphique national de Montpellier Languedoc-Roussillon / La Ferme du Buisson - Scène nationale de Marne-la-Vallée. Avec le soutien de la DRAC Île de France –

    Ministère de la culture et de la communication.
    Remerciements au Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines pour le prêt des studios, à Pascale Houbin / Compagnie Nom de Non et à Abbi Patrix / Compagnie du Cercle.