Littérature contemporaine et sacré (6/10)

Dans l’exil du sacré

par Frédéric Boyer

FREDERIC BOYER

Né en 1961 à Cannes, Frédéric Boyer a enseigné la littérature comparée dans les universités de Lyon III et de Paris VII et a été professeur à la prison de la Santé.
Il mène actuellement une œuvre de romancier et de poète ainsi qu’un travail de traduction de textes sacrés (la Bible et récemment Saint Augustin).

  • Il a publié chez P.O.L : La Consolation (1991), En prison (1992), Des choses idiotes et douces (1993), Comprendre et compatir (1993), Comme des anges (1994), Le Dieu qui était mort si jeune (1995), Est-ce que tu m’aimes ? (1995), Les Innocents (1995), L’Ennemi d’amour (1995), Arrière, fantômes ! (1996), Notre faute (1997), Le Vertige des blondes (1998), Le Goût du suicide lent (1999), Pas aimée (1999), Kids (2000), Une fée (2000), Gagmen (2002), La Bible, notre exil (2002), Songs (2003), Mauvais vivants (2003), Mes amis mes amis (2004), « Nous nous aimons » (2004), Abraham remix (2005), Patraque (2006), Patraque (2006), Vaches (2008), Les Aveux (2008).