Littérature contemporaine et sacré (9/10)

Perdition 3,14

par Valère Novarina

VALERE NOVARINA

Né en 1947 à Genève, Valère Novarina passe son enfance et son adolescence au bord du lac Léman et dans la montagne. Ensuite, à Paris, il étudie la littérature et la philosophie.

  • Il aspire à être acteur mais y renonce rapidement. Il écrit tous les jours depuis 1958 mais ne publie qu’à partir de 1978. Une activité graphique, puis picturale, se développe peu à peu en marge de ses travaux d’écriture : dessins de personnages, puis peintures des décors lorsqu’il commence, à partir de 1986, à mettre en scène certains de ses livres.

    Il a publié : Falstafe (Bourgois 1977), Le Babil des classes dangereuses (Bourgois 1978), La Lutte des morts (Bourgois 1979), Lettre aux acteurs (L’Énergumène 1979), Le Drame de la vie (P.O.L 1984 puis en 2003 dans la collection Poésie/ Gallimard), Pour Louis de Funès (Actes Sud 1986).

  • Aux éditions P.O.L : Le Discours aux animaux (1987),Vous qui habitez le temps (1989),Théâtre (1989), Le Théâtre des paroles (1989, 2007), Pendant la matière (1991), Je suis ( 1991), L’Animal du temps (P.O.L), L’Inquiétude (1993), La Chair de l’homme (1995), Le Repas (1996), L’Espace furieux (1997), L’Avant-dernier des hommes (1997), Le Jardin de reconnaissance (1997), L’Opérette imaginaire (1998),Devant la parole (1999), L’Origine rouge (2000), L’Équilibre de la croix (2003), La Scène (2003), Lumières du corps (2005), L’Espace furieux (2005), L’Acte inconnu (2007).

  • Aux éditions Héros-limite : Le vrai sang, un disque rassemblant une quinzaine d’extraits de ses lectures publiques.