13159 vues




Auguste Rodin, Le Danseur
(
dit Nijinski), 1912
Plâtre

AUGUSTE RODIN,
LE DANSEUR
(DIT NIJINSKI)

  • La première chorégraphie de Nijinski, L’Après-midi d’un Faune, sur un poème de Mallarmé et une partition de Claude Debussy, est présentée au théâtre du Châtelet le 29 mai 1912.

    Pendant le tollé provoqué par ces douze minutes qui fondèrent la danse moderne, Rodin, subjugué par le danseur, monte sur la scène pour le soutenir.
    Prenant sa défense dans un article publié dans le Matin du 30 mai, Rodin décrit ses gestes « d’une animalité à demi consciente : il s’étend, s’accoude, marche accroupi, se redresse, avance, recule avec des mouvements tantôt lents, tantôt saccadés, nerveux, anguleux ». 

  • « Entre la mimique et la plastique, l’accord est absolu : le corps tout entier signifie ce que veut l’esprit ; il atteint au caractère à force de rendre pleinement le sentiment qui l’anime ; il a la beauté de la fresque et de la statuaire antique ; il est le modèle idéal d’après lequel on a envie de dessiner, de sculpter ».
    Nijinski posera plusieurs fois pour Rodin : cette sculpture fait probablement partie des ébauches que celui-ci lui consacra.

    Auguste Rodin
    Le Danseur (dit Nijinski), 1912, Plâtre,
    17,5 x 9,9 x 6,5 cm, musée Rodin, Paris
    Donation Auguste Rodin, 1916