13066 vues




Hilma af Klint, De Tio Största, n°2 Barnaaldern, [Les Dix plus Grands, n°2 Enfance], 1907
Tempera papier contrecollé sur toile

 

HILMA AF KLINT
LES DIX PLUS GRANDS,
N°2 ENFANCE

Vers 1905, un esprit nommé Amaliel confie à Hilma af Klint sa grande mission : la réalisation de «tableaux pour le temple ».

  • Divisé en seize groupes, ces 193 œuvres non signées, réalisées de façon médiumnique, constituent l’apogée de son art. La recherche de l'harmonie est constante, et vise à l’union de principes antinomiques : le masculin (le crochet, la rose, le jaune) et le féminin (l'œillet, le lys, le bleu), la matérialité (le « W ») et la spiritualité (le « U »).
    À l’automne 1907, Hilma af Klint réalise la série Les Dix plus Grands. Elle note dans son cahier : « Dix tableaux sublimes allaient s'exécuter ; les couleurs devaient avoir une fonction pédagogique […]. C'était le dessein des maîtres de donner au monde un aperçu de la systématisation des quatre phases de la vie humaine : ils s'intitulent Enfance, Adolescence, Âge d'homme et Grand Âge ».

  • Hilma af KLINT
    De Tio Största, n°2, Barnaaldern
    [Les Dix plus Grands, n°2 Enfance], 1907, 328 x 240 cm, The Hilma af Klint Foundation, Stockholm